La répression du travail sous l’occupation Allemande de 1940 à 1944

Henusse, Edmond – VAN DEN BOSSCHE, JEAN. La répression du travail sous l’occupation Allemande de 1940 à 1944. Commentaire de l’arrêté-loi du 25 mai 1945. Bruxelles: Établissements Émile Bruylant, 1946. 163 pages. Volumes: 1 Volume. First Edition.
Condition: Good. One Quarter Binding (Leather-Paper).

10,00

In stock

Product ID: 1460 SKU: SKU-6000 Categories: ,

Français:

La répression du travail sous l’occupation Allemande de 1940 à 1944. Commentaire de l’arrêté-loi du 25 mai 1945 par Edmond Henusse et Jean Van Den Bossche est un ouvrage juridique approfondi publié par les Établissements Émile Bruylant à Bruxelles en 1946. Ce volume de 163 pages, dans sa première édition, analyse et commente l’arrêté-loi du 25 mai 1945 concernant la répression du travail sous l’occupation allemande en Belgique durant la Seconde Guerre mondiale.

L’ouvrage est en bon état général, avec une reliure quart cuir et papier qui reste solide malgré les signes d’usure dus à l’âge. La couverture et les pages sont bien conservées, assurant la durabilité du livre.

Henusse et Van Den Bossche fournissent une analyse détaillée des mesures légales et des politiques mises en œuvre pour réprimer le travail forcé et les collaborations avec l’occupant nazi. Leur commentaire est essentiel pour comprendre le contexte juridique et historique de l’après-guerre en Belgique, et offre un aperçu précieux des efforts pour rétablir la justice et sanctionner les comportements collaboratifs.

Le livre est structuré de manière à présenter d’abord le cadre législatif et les principaux aspects de l’arrêté-loi, suivi d’une analyse approfondie de ses implications et de son application pratique. Les auteurs utilisent des exemples et des cas spécifiques pour illustrer les points clés, rendant le texte accessible à un large éventail de lecteurs, y compris les professionnels du droit, les historiens et les étudiants.

En résumé, La répression du travail sous l’occupation Allemande de 1940 à 1944 est une ressource précieuse pour ceux qui s’intéressent à l’histoire juridique de la Seconde Guerre mondiale et aux mesures prises pour traiter les questions de collaboration et de travail forcé. Ce volume, bien conservé, constitue un témoignage important des efforts de reconstruction légale et morale de l’après-guerre en Belgique.

English:

La répression du travail sous l’occupation Allemande de 1940 à 1944. Commentaire de l’arrêté-loi du 25 mai 1945 (The Repression of Labor under German Occupation from 1940 to 1944. Commentary on the Decree-Law of May 25, 1945) by Edmond Henusse and Jean Van Den Bossche is an in-depth legal work published by Établissements Émile Bruylant in Brussels in 1946. This 163-page volume, in its first edition, analyzes and comments on the decree-law of May 25, 1945, regarding the repression of labor under German occupation in Belgium during World War II.

The book is in good overall condition, with a quarter leather-paper binding that remains solid despite signs of wear due to age. The cover and pages are well-preserved, ensuring the book’s durability.

Henusse and Van Den Bossche provide a detailed analysis of the legal measures and policies implemented to suppress forced labor and collaboration with the Nazi occupiers. Their commentary is essential for understanding the legal and historical context of post-war Belgium and offers valuable insight into the efforts to restore justice and sanction collaborative behavior.

The book is structured to first present the legislative framework and key aspects of the decree-law, followed by an in-depth analysis of its implications and practical application. The authors use examples and specific cases to illustrate key points, making the text accessible to a wide range of readers, including legal professionals, historians, and students.

In summary, La répression du travail sous l’occupation Allemande de 1940 à 1944 is a valuable resource for those interested in the legal history of World War II and the measures taken to address issues of collaboration and forced labor. This well-preserved volume is an important testament to the post-war legal and moral reconstruction efforts in Belgium.